Google+ Followers

Google+ Followers

sábado, 22 de novembro de 2014

NAO ACABOU ?


Le mandat de la force européenne Atalanta de lutte contre la piraterie vient d'être prolongé de deux ans, jusqu'au 12 décembre 2016. Une décision du Conseil européen officialisée le vendredi 21 novembre par un communiqué publié sur le site de l'opération Eunavfor Atalanta. Elle répond à une demande forte exprimée notamment par les armateurs européens.

Depuis 2008, la force Atalanta protège les navires de commerce transitant dans l'océan Indien des attaques de pirates venues de Somalie. Initialement, son mandat devait s'achever en décembre 2014.

La présence de navires militaires mais aussi, et peut-être surtout, de gardes armés privés à bord des navires de commerce a permis de faire baisser spectaculairement le nombre d'attaques de pirates somaliens. Depuis 2008, le nombre d’attaques est passé de 168 (dont 43 réussies) à 3 en 2014 (dont aucune n’a réussie), selon des chiffres communiqués par la Marine nationale. Mais ces résultats positifs restent fragiles, et chacun a conscience que le phénomène n'est pas éradiqué. Malgré le succès de l’opération, le risque demeure, notamment pour les navires de plaisance.

Le mandat de la force Atalanta a été prolongé mais également modifié. Elle devra désormais contribuer aux efforts de la communauté internationale pour s'attaquer aux causes profondes du mal. Ainsi, Atalanta pourra, par exemple, apporter un "soutien logistique, d'expertise ou d'entraînement" à d'autres acteurs européens, en particulier la mission Eucap Nestor.

Eucap Nestor est une mission civile de l'Union européenne lancée en 2012 pour renforcer les capacités de sécurité maritime de cinq pays de la Corne de l'Afrique et de l'océan Indien occidental : Djibouti, le Kenya, la Somalie, les Seychelles et la Tanzan

 

Sem comentários: