Google+ Followers

Google+ Followers

segunda-feira, 1 de outubro de 2012

E OS TREMOÇOS?


Le gouvernement veut augmenter les taxes sur la bière pour financer la Sécu. Bénéfice attendu: presque un demi-milliard d'euros par an, glisse-t-on de source proche du dossier. La mesure sera dévoilée officiellement lundi, dans le cadre de la présentation du projet de loi de financement de la Sécurité sociale 2013.
Ce n'est pas la TVA sur la bière qui sera relevée -elle restera à 19,6%- mais le droit d'accise, une taxe spécifique aux boissons alcoolisées. Plus le breuvage est corsé, plus la taxe est élevée. Aujourd'hui, cette taxe se monte, pour la bière, à 2,75 euros par degré d'alcool et par hectolitre. Ce taux devrait être doublé par le gouvernement.
Concrètement, les instigateurs de la mesure prévoient un impact, côté consommateur, de 5 centimes pour un demi de bière de 4,5 degrés. Cela paraît peu, mais l'impact sur la note serait diversement perceptible par l'amateur de houblon. En effet, la taxe s'appliquant au volume et non au prix, contrairement à la TVA, la hausse sera plus visible sur la bière achetée en supermarché, que sur celle, plus onéreuse, commandée au comptoir.
Commandée dans un bar, où le prix moyen s'élève, à en croire l'Insee, à 2,61 euros, le demi de blonde n'augmenterait que de 2% pour le consommateur. En revanche, le prix du pack premier prix de six canettes de 25 cl acheté en grande surface augmenterait d'environ 30%. Les Brasseurs français, syndicat professionnel des producteurs de bière, concluent pour leur part dans un communiqué diffusé vendredi que la hausse moyenne s'élèverait à 15% «dans tous les circuits de distribution».

1 comentário:

Anónimo disse...

Obrigado, bom trabalho! Este foi o material que eu tinha que ter.